Paroisse Sainte Thérèse

Depuis quelques années, le père Jean-Marie, prêtre de notre maison à Venthône, se pose la question d’avoir une petite présence dans une ville pour donner au foyer de Venthône un élan missionnaire. Il en parle à un supérieur... L’Esprit Saint a plus d’un tour dans son sac !

     Depuis, sans avoir rien dit de plus et surtout rien fait, Lausanne nous attire. Demande de prêcher pour les jeunes, d’animer, de présence, des témoignages ! Mais qu’est ce qui se passe ! Nous rencontrons par providence (car le hasard n’existe pas !) le vicaire épiscopal lors de notre pèlerinage jubilaire à Rome. Il nous prend à part et nous dit très franchement : « je voudrais la communauté des Béatitudes à Lausanne ! » Ça y est, c’est dit, c’est demandé ! Non mais dites-moi en plein Rome, nous ne prenons pas la chose au sérieux ! Il invite, le père Jean-Marie et une sœur de Venthône pour une rencontre fraternelle ! Oui fraternelle, sauf, que le vicaire avait quelque chose derrière la tête ! Votre charisme répond à un besoin pressant pour la ville de Lausanne, la communion des états vie, l’Eschatologie, la vie fraternelle, les pauvres, la prière et puis… l’habit !!! Savez-vous qu’à Lausanne, il est permis de porter un habit religieux que depuis 1993 !

     Quelques temps après, voilà que l’on reçoit un mail du vicaire pour prendre rendez-vous pour savoir comment faire pour que la communauté s’installe ! Panique à bord ! Tout d’abord demande officielle au conseil général de notre communauté. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Le 2 février 2017, le père Benoît Joseph, supérieur des frères de la communauté, vient à Lausanne en présence de deux sœurs. La surprise est totale ! Nous visitons plusieurs lieux. Allons chez Sainte Thérèse, notre patronne spirituelle : le coup de foudre ! Mais qu’est ce qui nous attire dans ce lieu ? Une dame qui prie devant le Saint Sacrement. Ce supérieur s’exclame : « ici c’est déjà un peu Béatitudes ! ». En effet, les familles débordent, les jeunes logent à la cure au 2ème étage, l’université est à deux pas, le quartier des pauvres juste à côté, bref … mais que va nous proposer le vicaire ? Voyez-vous… par rapport à ce que je connais de vous, il me semble que Sainte Thérèse serait le lieu approprié !!!

     Je vous l’avais bien dit, l’Esprit Saint à plus d’un tour dans son sac. 

     En effet, rencontre sur rencontre, demande, désir, réveil missionnaire…le oui du conseil général, il manque juste notre « oui ! Celui de Venthône ! »

     Nous sommes unanimes, si l’Esprit Saint gère alors répondons simplement et lui fera le reste. Quelle folie ! Oui nous sommes fous ! La foi et l’espérance nous motive, la charité et le zèle pour la mission nous donne des ailes alors : nous donnons notre oui à l’Esprit Saint.

     À la suite de ce discernement, le père Jean Marie est nommé curé à la paroisse Sainte Thérèse à Lausanne. Il part le 1er septembre et pour nous confirmer que l’Esprit Saint tient tout en main, le vicaire épiscopal propose son installation le 1er octobre, jour de la fête de Sainte Thérèse, notre patronne spirituelle ! Alors père Jean Marie décide que c’est elle le curé et lui seulement le vicaire. Alors puisque le ciel et les saints s’en mêlent continuons notre folie ! Les paroissiens nous ont accueillis avec beaucoup de joie et d'enthousiasme. Remplis du "Bon Dieu", ensemble, nous nous mettons à sa suite pour que grandisse l'annonce du Royaume.

Depuis septembre 2018 a rejoint le père Jean-Marie : frère Edmond qui vient du Togo et sr Marie du Sacré Cœur. Ainsi commence une vie communautaire et fraternelle.

     Nous comptons sur votre prière fervente car si nous avons accepté c’est parce que nous savons que votre prière intercèdera pour la mission.